Mirabelle ne veut pas déménager

mira dem

image de Pierrette

« Le lait ça eut payé mais ça ne paye plu,
M’en vais vendre les vaches et faire de l’étable
Des studios à louer, j’connais rien d’plus rentable !  »
S’exclame le fermier d’un ton très résolu.

Il passe une annonce dans un journal fort lu,
Puis s’attelle aux bovins pour qu’ils soient présentables,
Espérant en tirer un prix considérable ;
Il lui faut financer les logements voulus.

Les animaux se servent à volonté d’avoine
Afin qu’ils aient le ventre aussi rond qu’un vieux moine,
Avant d’être soignés de leur moindre bobo.

Mirabelle comprend l’intention pécuniaire
Et convainc ses paires de sortir de l’ornière
En rouant les marchands de grands coups de sabots.

Vincent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Hortus Closus

Pour vivre heureux, vivons cachés

Parhal, poète breton.

Poésie musicale, rythmée, parlée ou chantée de sa voix vibrante sur la note de l'Univers.

Comme un cheveu sur la soupe

"On a le droit de le faire" Marguerite Duras, Écrire.

pour une seule note

écoutons à l'infini...

Le monde est dans tes yeux ...

... le premier matin du monde est aujourd'hui ...

WordPress.com en français

Toutes les nouvelles de la communauté WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :