Dame hésitante

etr.png

image de l’auteur

La Dame a deux amants, l’un sage et l’autre fou,
L’un qui pense profond et l’autre qui délire ;
Prendre une décision, ce serait un martyre,
Donc la Dame au final ne choisit rien du tout.

La Dame en son jardin longtemps se tient debout,
Évoquant les attraits de ces deux nobles sires ;
L’un qui doucement parle et l’autre qui soupire,
Sans qu’elle se l’avoue, ils lui manquent beaucoup.

L’amour et la souffrance ont engendré la peine,
Me disait l’autre jour la petite sirène ;
Il est vraiment ainsi, ce monde impermanent.

La Dame ne prend point ma complainte au tragique,
Ni le fol amoureux, ni l’homme raisonnant ;
Aucun des trois n’abrite une âme nostalgique.

Cochonfucius

Piaf-Chorégraphe

etrk.png

image de l’auteur

Son noir regard voit danser l’univers,
Ça lui inspire une pensée profonde ;
Il saute un peu, puis il danse une ronde
Agrémentée de mouvements divers.

Ce chorégraphe a les yeux bien ouverts ;
Il entend tout, il peut capter des ondes,
Il peut sentir l’étrangeté du monde,
Plus d’un secret fut par lui découvert.

Voici qu’il danse, et la danse est sa vie,
Il m’impressionne, et ma muse est ravie,
Qui trouve ça plus subtil qu’un sonnet.

C’est un oiseau, plus léger qu’un humain,
Qui d’assez haut survole nos chemins ;
Il est très fort, ça, je le reconnais.

Cochonfucius