Vigne de la duchesse Aliénor

abef

image de l’auteur

Voici la vigne, elle attend qu’on la taille,
C’est le matin, j’entends le coq chanter ;
Voici venir le vigneron qui bâille
Sur son chemin rarement fréquenté.

Au champ voisin se promènent des cailles,
Un peu plus loin, des bouleaux sont plantés ;
Deux ou trois fleurs poussent dans la rocaille,
Nous admirons leurs reflets argentés.

Un paysan ne se repose guère,
Dure est la tâche et bien basse est la terre ;
Arrêtons-nous pour boire au cabanon.

Faire du vin, c’est une bonne chose,
Notre duchesse a plaidé cette cause
Pour l’Aquitaine et pour son grand renom.

Cochonfucius

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s