Dieu crée le père Adam, et ensuite, il l’abaisse

Adam and Eve in the Garden of Eden exhibited 1936 by Charles Mahoney 1903-1968
Adam and Eve in the Garden of Eden exhibited 1936 Charles Mahoney 1903-1968 Presented by the Contemporary Art Society 1942 http://www.tate.org.uk/art/work/N05323

Toile de Charles Mahoney

Le piège en lui donnant juste assez de raison
Pour bien pouvoir sonder les murs de sa prison,
Et du désir de fuir, être saisi, sans cesse.

Adam ne souhaite point s’évader  lâchement.
D’Ève le regard fait que son mal il oublie,
Et de sa condition, l’ensevelissement,
Et du calice noir l’amertume et la lie.

Il refuse l’espoir, l’altitude, les ailes,
Puisque dormir à deux lui épargne le froid,
Puisqu’on peut être heureux dans un jardin étroit,
Si l’on y peut marcher, côte à côte, avec Elle.

Cochonfucius

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Hortus Closus

Pour vivre heureux, vivons cachés

Parhal, poète breton.

Poésie musicale, rythmée, parlée ou chantée de sa voix vibrante sur la note de l'Univers.

Comme un cheveu sur la soupe

"On a le droit de le faire" Marguerite Duras, Écrire.

pour une seule note

écoutons à l'infini...

Le monde est dans tes yeux ...

... le premier matin du monde est aujourd'hui ...

WordPress.com en français

Toutes les nouvelles de la communauté WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :