War ar menez ar bastored

 

545px-Blason_pays_fr_Cornouaille

Blason de l’ancien pays de Cornouaille (Bretagne)

Pour écouter le chant cliquer ici

1. War ar menez ar bastored
A-greiz diwall o deñvedigou,
Kerkent en noz sklêrijennet
O-deus klevet e barr an neñvou:

D: Nouel ! Nouel ! Nouel da Jezuz ! (2 w)

2. A-berz Doue eur burzud braz
War an douar a zo c’hoarvezet;
Hag an êlez a respontas:
« Eur Zalver evidoc’h ‘zo ganet. »

3. Hag ar bastored etrezo,
An eil d’egile a lavare:
Kerzom, bremaig ni a welo
Or Zalver, or mestr hag or Roue.

4. En eur c’hraou digor d’an amzer
Ha war eun tammig plouz astennet
Eno e weljont ar Zalver,
Ar bugelig nevez-mailluret.

5. Evel ar bastored sentuz
Ouz an êlez o-doa bet klevet,
Ni hoc’h ador, Mabig Jezuz,
Epad an nozvez-mañ benniget.

H. Du Rusquec – L. Vidal
_____
D’azur au mouton passant d’argent, onglé d’or

Hildegard von Bingen – O ignis Spiritus paracliti, D 158

elre1ada

image de Pierrette

Invoquons un instant les temps anciens, avec Hildegarde la Prophétesse !
Abbesse allemande, Hildegarde fut non seulement visionnaire, écrivain, médecin, naturaliste et sainte, mais aussi l’une des plus grandes compositrices du Moyen-Âge.
Hildegarde a composé de nombreux chants liturgiques, hymnes et séquences. Pour elle, la musique est la forme la plus élevée de toute activité humaine. Quel bonheur d’écouter cette musique qui traverse les âges !
Ecoutons ici une séquence, O ignis Spiritus paracliti, et connectons-nous aux plus grands mystères de notre monde… Il y a là une lumière, un absolu, une vérité, une méta-chose !

 

A partir de 2’38, préparez-vous à quitter la Terre.

Hildegard von Bingen : 1098-1179

Ada

Le temps a laissé son manteau.

free-vector-fish-sea-flowers-coat-of-arms-clip-art_118099_Fish_Sea_Flowers_Coat_Of_Arms_clip_art_hight.png

Le temps a laissié son manteau
De vent, de froidure et de pluye,
Et s’est vestu de brouderie,
De soleil luyant, cler et beau.

Il n’y a beste ne oyseau,
Qu’en son jargon ne chante ou crie ;
Le temps a laissié son manteau.

Rivière, fontaine et ruisseau
Portent, en livree jolie,
Gouttes d’argent d’orfaverie,
Chascun s’abille de nouveau :
Le temps a laissié son manteau.

*****

Le temps a laissé son manteau.
De vent, de froidure et de pluie,
Et s’est vêtu de broderie,
De soleil luisant, clair et beau.

Il n’y a bête, ni oiseau
Qu’en son jargon ne chante ou crie :
Le temps a laissé son manteau.

Rivière, fontaine et ruisseau
Portent en livrée jolie,
Gouttes d’argent d’orfèvrerie,
Chacun s’habille de nouveau :
Le temps a laissé son manteau.

***

Poème de Charles d’Orléans
(1394-1465)

chanté par Polnareff.

Polnareff

Voir le blog de Luciole