Ressource inépuisable

ohgk-1.png

image de l’auteur

La corne d’abondance est fertile en hiver,
Donnant plus de produits que n’en connaît ma plume,
La gourmandise aux yeux des commensaux s’allume,
En la cheminée brûle une flamme d’enfer.

D’autres pour se nourrir préfèrent payer cher,
À chacun son budget, à chacun sa coutume,
D’autres cultiveront le goût de l’amertume
(Ces derniers sont un peu masochistes, c’est clair).

Au jardin les oiseaux dans une grande allée,
Picorent à loisir et prennent leur volée,
Ces modestes petits, ces enfants de l’azur ;

La corne d’abondance a fourni toutes choses,
Du fromage et du pain, des livres et des roses,
Du bon vin d’Aquitaine avec quelques fruits mûrs.

Cochonfucius