L’épicéa

545px-Blason_ville_fr_Chamonix-Mont-Blanc_(Haute-Savoie).svg.png

Blason ville Chamonix-Mont-Blanc
Ses feuilles d’un vert clair partout, lui donnent un air
De joliesse et on l’appelle gentil sapin.
Les rameaux de sa base tombent jusqu’au tiers
De son élévation. On le nomme aussi pin

Élevé car il peut bien atteindre cinquante
Mètres. Le port de l’épicéa s’apparente
À une pyramide, aspect qu’il peut garder
Jusqu’à cinq siècles. Il fleurit en mai et l’été

Ses cônes sont verdâtres. Parfois l’arbre se
Charge de ces fruits avec profusion,
Ses branches s’inclinent et dans cette position

Demeurent. Si jusqu’au bois on enlève des
Lanières d’écorce, l’oléorésine
Suinte de toutes les parties de la plaie.

Pierrette

_____

Tiercé en barre, au premier, d’azur à une crête de montagne d’argent chargé d’un épicéa de sinople, au deuxième aussi d’azur chargé de cinq edelweiss boutonnées d’or rangées en barre; au troisième de gueules à une tête de chamois d’or

Le sapin

Rochesson 88.jpg

Blason de Rochesson

Le sapin, dont la forme est pyramidale, a
Une végétation lente d’abord, mais au bout
De cinq ou sept ans, elle marche vite et à
Cent ans, son plein développement acquis nous

Impose une réelle admiration. Le tronc
Est absolument droit; chaque année, au sommet
Que l’on nomme flèche, il développe un bourgeon
Qui donne naissance à une branche qui est

Verticale, prolongeant le tronc, et en même
Temps, trois ou quatre bourgeons latéraux s’allongent
Horizontalement. Ce beau conifère aime

Les milieux humides, où il peut atteindre de
Trente-cinq à cinquante mètres et vivre ainsi
Jusqu’à huit siècles, des Alpes à la Normandie.

 

Pierrette

_____

D’or, à deux roches de sable issantes de la pointe soutenant celle de dextre un chamois contourné et celle de sénestre un grand-duc, le tout de gueules et accompagné en chef de trois sapins de sinople rangés en fasce.

Le Pin

545px-Blason_Fontaine-le-Pin.svg

Blason de la commune de Fontaine-le-Pin

C’est tantôt un bel arbre qui a l’aspect d’une
Colonne à la tige droite et élancée, à
La cime pointue, aux rameaux redressés à
Peu près  de dimensions semblables. Tantôt une

Cime étalée et irrégulièrement
Ramifiée avec de grosses branches à la
Partie inférieure en fait un arbre vraiment
Moins considérable mais plus gracieux. Voilà!

Il varie beaucoup. Avec des branches de pin
De vingt-cinq à trente centimètres de long,
On peut constituer un matelas souple. On

L’appelle le « lit de plumes de vautour ». Il
Suffit pour cela, de planter les dites branches
Verticalement, bien serrées, comme des cils.

Pierrette

_____

D’argent aux six pins de sinople posés sur une terrasse du même, chargé d’une source-fontaine du champ

Quelques arbres en Héraldie, le recueil

Magnolia

Brève historique de la forêt

   Du 50 ième au 8 ième millénaire avant notre ère, toundras – plaines presque constamment sous les neiges et les glaces – et forêts de bouleaux recouvrent l’Europe septentrionale et occidentale. Avec des alternatives de réchauffement et de refroidissement, la température s’adoucit dans l’ensemble et les glaciers reculent. Le niveau de la mer qui, au début de la période, se trouvait à 100 mètres au-dessous du niveau actuel, remonte progressivement.

   Vers le 7 ième millénaire, à la fin de l’âge de la pierre taillée, la température se réchauffe, et on voit s’établir les forêts de pins, puis celles de noisetiers. Au 4 ième millénaire (âge de la pierre polie), les forêts sont constituées par un mélange de chêne, de tilleul, et d’orme, parfois de sapin. Il y a encore des bouleaux dans l’extrême-nord. La température est un peu plus douce que de nos jours et les glaciers plus réduits.

   Au cours des derniers millénaires, à l’époque des métaux, l’apparition du hêtre coïncide avec un léger refroidissement de la température. Enfin, à l’époque qui fait suite aux temps préhistoriques, des modifications profondes se produisent du fait de l’homme.

   L’ancienne Gaule était couverte en majeure partie de grands massifs forestiers qui diminuèrent au fur et à mesure de défrichements successifs par le feu.

   Cette déforestation intéressa tout d’abord les régions du Centre et du Midi; elle n’acquit d’extension dans le Nord qu’au moment de la conquête du pays par Jules César (1er siècle avant J-C) . Ce dernier avait, d’ailleurs, donné l’exemple des grands abattages, prenant lui-même la cognée en diverses circonstances, afin d’encourager ses soldats, retenus par leur respect des grands arbres.

L’épicéa
Le sapin
Le pin
Le noyer
L’orme
Le pommier
Le marronnier
Le bouleau
Le platane
Le hêtre
Le peuplier
Le charme
Le châtaignier
Le merisier
L’érable
Le chêne
Le saule pleureur
Le tilleul
Le magnolia

Le noyer

patri-noyers-blason-d.png
Le blason de Noyers
C’est un arbre splendide, majestueux et
D’une grande vigueur. On le reconnaît à
Son écorce profondément sillonnée et
À ses très grandes feuilles. Charlemagne en a
Fait mention dans ses « Capitulaires » et les
Charges de maintes abbayes  renferment, pour les
Vassaux, l’obligation, d’en entretenir un
Nombre défini. Leur popularité vient
De leur fruit qui contient, sous une coque dure,
Minutieusement sculptée, une amande à deux
Moitiés, tendre, comestible. Ses tortueux
Rameaux donnent en été l’un des plus beau feuillage.
Le noyer craint les gelées tardives et sort ses
Feuilles quand le printemps est avancé en âge.
Pierrette

_______

D’or au noyer de sinople senestré d’une roue de moulin de huit rais de sable, le tout sur une rivière d’azur mouvant de la pointe.

L’orme

545px-Blason_Lormes.svg

Blason Lormes

Son tronc est droit, élevé, terminé par une
Cime plutôt touffue; il est recouvert d’une
Écorce brunâtre qui devient raboteuse
Avec l’âge. Sa croissance silencieuse
Est rapide, si bien qu’à trente ans il est
Déjà vieux même s’il peut vivre plusieurs
Siècles. Plus lui plaît le plein air que l’épaisseur
Des forêts, ainsi il ne se risque qu’à ses
Lisières. L’ombre de l’orme est propice au
Repos des amateurs de plein air. On priait
Nombre de gens d’ « attendre sous l’orme ». C’était
Pour éprouver leur patience mais aussi cet
Acte cachait le secret espoir de voir une
Branche atteinte de vermine choir sur leur tête.

Pierrette

_____

D’or à l’orme arraché de sinople. (Armes parlantes)

600px-Blason_ville_fr_Ormes-et-Ville_(Meurthe-et-Moselle).svg.png

Blason de Ormes-et-Ville

Quoi qu’il en soit, il y avait ordinairement, autrefois, un orme placé à l’entrée des châteaux et sur les places devant les églises. Il était d’usage de tenir sous ce dernier des assemblées et d’y passer les actes solennels. Plus tard on y célébra aussi des jeux et des danses; troubadours et nobles dames y discutèrent en poétisant des sujets plus ou moins profanes.

_____

D’argent à l’orme de sinople issant d’un mur crénelé, fortifié de deux tours de sable maçonné d’argent.

Le pommier

545px-Blason_de_la_ville_de_Pommiers_(30).svg.png
Blason de la ville de Pommiers
L’espèce commune des pommiers vit sauvage
Au sein des forêts, où elle fleurit aux mois
D’avril-mai. Certaines sont comme des nuages
Au soleil, tant elles sont chargées de fleurs à

La palette si colorée pouvant aller
Du blanc le plus pur au rouge le plus profond,
Tant sa cime est large, arrondie et touffue et
Ses fruits sont charnus, d’un diamètre variable on

Les trouve plutôt petits  mais ils se teintent à
Maturité avec les tons nuancés du
Vert au rouge en passant par le jaune.  Grâce à

Eux les jardins sont chatoyants, ces fruits on les
Connaît bien sous le nom de pommes comestibles,
On en raffole car ils sont irrésistibles.

 

Pierrette

______

D’or au pommier de sinople fruité au naturel