En réponse à « Un peu de noir, un peu de blanc »

ecgtpie

image de l’auteur

Dans mon jardin je trouve un zèbre
Vêtu, pour moitié, de ténèbres
Et pour moitié d’un blanc très pur ;
Ces quelques lignes le célèbrent.*

En lui jamais rien de funèbre
Car chacune de ses vertèbres,
À chaque mouvement, épure
Un peu plus ce qui enténèbre.

Pierrette

*Cochonfucius

Ermite, assis tout simplement

ecrk

image de l’auteur

Il vit loin des enchanteresses,
Perdu dans le désert profond ;
La lune et le soleil lui font
Oublier toutes ses maîtresses.

Aucun souvenir des caresses
Ni des mots qui droit au coeur vont ;
Car au désert, nous le savons,
De telles notions disparaissent.

Ne sachant plus aucun secret,
Il ne peut pas être indiscret ;
Sa vie est une page blanche.

L’âme sans crainte et sans amour
Conserve, cependant, toujours
Sa soif que jamais nul n’étanche.

Cochonfucius