Nef du port de la lune

uzep.png

image de l’auteur

Si tu viens à Bordeaux, que ce soit en bateau
Avec de vieux copains en guise d’équipage.
Auprès de ton hublot, tu liras quelques pages;
Si tu lis sur le pont, couvre-toi d’un manteau.

Si tu vois que la nef doit accoster bientôt,
Dis bonjour de ma part aux oiseaux de la plage ;
Ne fais pas attention à leur joyeux tapage,
Mais regarde la vigne, au loin, sur les coteaux.

Le grand fleuve sera charmé de ton regard,
Les sommeliers d’ici t’offriront leur nectar ;
Les passants vanteront la beauté du navire.

Écris-nous un poème avant que d’accoster ;
Du port ou d’autre part tu pourras le poster
Dans l’enveloppe ornée d’un beau cachet de cire.

Cochonfucius

Planète Hrossandra

uzpi.png

image de l’auteur

Quand un démon survient, descendant la rivière,
Tu verras le chasseur, porteur d’un sabre court ;
Ses compagnons et lui frapperont tour à tour
Et fort brève sera du monstre la carrière.

L’atmosphère a gardé sa pureté première,
Ce monde est pacifique ainsi qu’aux premiers jours ;
Les travaux quotidiens ne nous sont point trop lourds,
Car nous sommes le peuple aux rustiques manières.

Un visiteur y vint, héros sans lendemain,
Affirmant calmement sa dignité d’humain ;
Ce n’est qu’un théomorphe, il est ce que nous sommes.

De son maintien tordu, ne lui en veuillons pas,
Laissons-le prendre part à nos plaisants repas ;
Ce qui est bon pour nous sera bon pour cet homme.

Cochonfucius