En réponse à « Couronne égarée »

uztnpie

image de l’auteur

La reine dit : « C’est ta couronne
Que j’ai trouvée chez la baronne ;
Et tu me feras le plaisir
De ne plus voir cette luronne. »*

— Je sais, dis-je à ma daronne
Mais la princesse de Vérone
Brille moins qu’elle, son désir
Est le mien, elle est ma patronne. »

Pierrette

*Cochonfucius

Humble goupil

uzrd

image de l’auteur

C’est un goupil timide, il ne sort que la nuit,
Marchant par les sentiers où le granit affleure ;
Plus loin dans la forêt, le hibou dit les heures
Et les astres s’en vont où le ciel les conduit.

Les pas de l’animal ne font presque aucun bruit,
Que l’on trouve parfois fort loin de sa demeure ;
Je le vois méditer sous les arbres qui meurent
Ou sourire, pensif, au lapereau qui fuit.

Je trouve malaisé de lire ses pensées ;
Mais je sais qu’elles sont toujours bien agencées,
Portant sur des sujets qu’il a soin de choisir.

Le goupil dans sa marche écoute le silence
Ou le cri familier que la hulotte lance ;
La longue nuit s’écoule, apaisant ses désirs.

Cochonfucius

Généalogie de papier

lagarde-et-michard

Poètes d’autrefois, mes frères,
M’apprendriez-vous à voler ?
Votre plume, aimable ou sévère,
Aide la mienne à circuler.

Que de trésors sont enfouis

En vos oeuvres accumulées !
Le rire s’y épanouit
Et le deuil, dont l’âme est brûlée.

Ainsi qu’un loyal secrétaire,

Sur vos écrits, je fais retour,
Et, de ma plume solitaire,
Y réponds un peu, chaque jour.

Cochonfucius